COMMUNIQUE DE PRESSE –  Libération des prisonniers politiques sahraouis, une décision qui s’impose au Maroc, suite à sa condamnation pour faits de torture.

COMMUNIQUE DE PRESSE – Libération des prisonniers politiques sahraouis, une décision qui s’impose au Maroc, suite à sa condamnation pour faits de torture.

Droits de l'Homme, Plaidoyer Politique
L'Association des Amis de la RASD-France et la Ligue de Protection des Prisonniers Politiques Sahraouis se félicitent de la décision, le 19 novembre 2021, du Comité contre la torture de l'ONU à Genève, concernant un prisonnier politique du groupe de Gdeim Izik et qui vient d'être portée à notre connaissance. Avec cette décision,  le CAT condamne le Royaume du Maroc pour faits de tortures sur Mohamed Bourial arrêté le 8 novembre 2010, le jour du démantèlement du Campement pacifique de protestation de Gdeim Izik dans la banlieue de Laâyoune au Sahara occidental. Il a été condamné à l'issue de deux procès inéquitables, dont le premier par une Cour militaire en 2013 et confirmé en Appel en 2017, à 30 ans de prison. C'est la troisième fois que cette haute instance de l'ONU condamne le…
Read More
8 MARS 2022 : L’AARASD CÉLÈBRE LES  « IRRÉDUCTIBLES »  RÉSISTANTES SAHRAOUIES !

8 MARS 2022 : L’AARASD CÉLÈBRE LES « IRRÉDUCTIBLES » RÉSISTANTES SAHRAOUIES !

Droits de l'Homme
Honneur à Sultana Khaya, assignée à résidence à Boujdour, territoire occupé du Sahara occidental. Sur le toit de sa maison, elle brandit le drapeau sahraoui, défiant les autorités marocaines, subissant avec courage les harcèlements et agressions  des soldats et des policiers marocains qui encerclent son domicile. Solidarité avec les mères, épouses, sœurs des 43 prisonniers politiques sahraouis, emprisonnés au Maroc dans des conditions déplorables suite à des procès à charge pour empêcher leur engagement politique. Elles et leurs enfants se heurtent aux interdictions de visite, aux nombreuses vexations et discriminations en représailles à l'engagement de leur famille pour le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui. Respect pour les militantes des territoires occupés qui prennent tous les risques en s’engageant dans les médias, pour défendre leurs ressources naturelles et imposer le…
Read More
Communiqué de Presse – En France le non respect du droit peut-il devenir la règle ? Les autorités marocaines viennent à nouveau de le faire savoir : on ne touche pas au Sahara marocain. Offensive menée dans l’enceinte sacrée d’un Conseil municipal !

Communiqué de Presse – En France le non respect du droit peut-il devenir la règle ? Les autorités marocaines viennent à nouveau de le faire savoir : on ne touche pas au Sahara marocain. Offensive menée dans l’enceinte sacrée d’un Conseil municipal !

Droits de l'Homme
Le royaume du Maroc occupe depuis 1976 le Sahara occidental et organise, là où il dispose d’une certaine influence, des pressions sur syndicats, villes, associations, journaux, voire même sur de prestigieuses institutions culturelles ou universitaires, avec comme seul message : pas touche au Sahara marocain! En mai, il s’est servi de manière obscène de ses jeunes pour faire pression sur le gouvernement et le peuple espagnol. Aujourd’hui comme souvent en France il se sert de citoyens français d’origine marocaine par leurs parents ou grands-parents pour imposer sa vision nationaliste, quel que soit le droit international, quelle que soit la lutte d’un peuple pour son indépendance : le Maroc est souverain au Sahara occidental. Ce qui vient de se passer ce 30 juin 2021 au Conseil municipal d’Ivry/sur Seine dépasse toutes les limites…
Read More
LE MAROC, ENTRE CHANTAGE ET RÉPRESSION DÉCHAÎNÉE

LE MAROC, ENTRE CHANTAGE ET RÉPRESSION DÉCHAÎNÉE

Droits de l'Homme
À l’heure où Rabat envoie des menaces à l’Espagne si elle n’arrête pas le Secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, actuellement soigné pour Covid 19 dans un hôpital à Logroño, dans le nord de la Péninsule, près de 300 ONG écrivent à Madame Bachelet, la Haut-Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, pour l’exhorter « à prendre d'urgence des mesures publiques pour dénoncer la dernière répression observée dans les territoires occupés du Sahara occidental. » (suite…)
Read More
Nasser BOURITA, Ministre marocain des Affaires Etrangères, hors de tout contrôle : pas touche au Sahara marocain !

Nasser BOURITA, Ministre marocain des Affaires Etrangères, hors de tout contrôle : pas touche au Sahara marocain !

Droits de l'Homme
Depuis le 13 mai 2021, l’association des Amis de la RASD/France, observe avec effarement les images d’hommes, de femmes, de jeunes surtout qui tentent à tout prix de fuir leur pays, le Maroc, pour rejoindre à la nage ou à pied la ville autonome espagnole de Ceuta sur la côte Nord-Africaine. La presse en a dénombré 8000, dont 2000 jeunes de moins de 16 ans. Et ce malheureux nourrisson, sauvé par un garde-côte, qui a beaucoup ému, a fait sans doute le tour des médias de la planète. Les journaux et médias français ont mis quelques jours pour comprendre le contexte de cette nouvelle migration et s’étonner pour certains de la conduite des autorités marocaines. Il était en effet question pour Nasser BOURITA, Ministre et homme des basses œuvres de…
Read More
UN SAHRAOUI S’ENCHAÎNE À UN CAMION DE L’ONU

UN SAHRAOUI S’ENCHAÎNE À UN CAMION DE L’ONU

Droits de l'Homme
Le vendredi 16 avril 2021, dans la ville de Smara, territoires occupés de la RASD, Hammadi Naciri s'est attaché à un camion de la Minurso (ONU) pour protester contre le silence des Nations Unies face aux violations des droits du Peuple Sahraoui et dénoncer la situation grave faite à Sultana Khaya et à sa famille. A la veille de la réunion du Conseil de sécurité consacrée au Sahara occidental, voilà un témoignage parmi d’autres de la résistance du peuple sahraoui à la répression marocaine dans les territoires occupés de la RASD et la nécessité d’élargir le mandat de la MINURSO à la surveillance du respect des droits de l’homme.
Read More
La question des droits humains au Sahara Occidental occupé 

La question des droits humains au Sahara Occidental occupé 

Droits de l'Homme
La situation au Sahara occidental occupé par le Maroc s’est particulièrement aggravée depuis la rupture du cessez-le-feu entre le royaume alaouite et le Front Polisario, le 13 novembre 2020. Il faut rappeler que c’était la société civile sahraouie, dont une majorité de femmes, qui manifestait à travers un sit-in pacifique à Guerguerate, dans la zone tampon démilitarisée au sud du mur de séparation, à l’extrême sud-ouest du Sahara occidental, quand les troupes marocaines sont intervenues pour les déloger par la force. (suite…)
Read More
ALERTE SUR LES REPRESAILLES CONTRE LES CIVILS SAHRAOUIS 

ALERTE SUR LES REPRESAILLES CONTRE LES CIVILS SAHRAOUIS 

Droits de l'Homme
La situation des civils sahraouis dans le territoire occupé par le Maroc s'est particulièrement aggravée depuis que la guerre a repris, le 13 novembre dernier, suite à l'attaque par les troupes marocaines d'un groupe de manifestants sahraouis pacifiques dans la zone tampon démilitarisée de Guerguerate. Il s'agit clairement de représailles, destinées à faire taire les partisans de l'autodétermination qui pourraient s'enthousiasmer de la reprise de la lutte armée. Le pouvoir marocain ne veut actuellement qu'une chose ​: maintenir le silence sur ce qu'il se passe vraiment au Sahara occidental, pour continuer à y agir en toute impunité. Mais il se trouve que des civils sahraouis n'ont pas peur. Parmi eux, Sultana Khaya, jeune femme sahraouie de Boujdour qui, malgré les coups redoublés qu'elle reçoit, a fait le choix d'aller au bout…
Read More

En temps de guerre, la vengeance contre les civils

Droits de l'Homme
Traduction par l’AARASD d’un article de Cristina Martínez Benítez de Lugo paru sur le site Contramutis : https://contramutis.wordpress.com/2020/11/19/en-tiempos-de-guerra-venganza-contra-civiles/                        Hayat Daiya, la jeune fille de 12 ans détenue par la police marocaine Une jeune fille de 12 ans et d’autres mineurs parmi les victimes de la répression marocaine. La population sahraouie des territoires occupés demande à la Croix Rouge internationale (CICR) d’intervenir en urgence pour que le Maroc respecte la Quatrième Convention de Genève sur la protection des civils en temps de guerre. Contramutis - Cristina Martínez Benítez de Lugo « El Aïoun est en feu » commente pour moi au téléphone un habitant de cette ville occupée, capitale du Sahara occidental. La répression arbitraire et violente de civils sahraouis a toujours été une constante dans les territoires occupés. Mais depuis le début de…
Read More